Lengo Nostro et ratification

BIENTÔT LA RATIFICATION ?

 

28 janvier 2014 : Texte sur la Charte des langues adopté par l'Assemblée Nationale.

 

Pour voir tous les détails du scrutin (ne manquant pas d'étonnantes surprises), cliquer sur le lien ci-dessous.

www.assemblee-nationale.fr/14/scrutins/jo0774.asp

 

Si le texte est adopté, la ratification n'est pas encore faite...

 

PETIT RAPPEL.

Promesse faite par courrier du 28 mars 2012 par le candidat François Hollande au Capoulié. Promesse publiée dans le n° 271 de LOU FELIBRIGE Juliet-Avoust 2012, dont voici un extrait :

 

Pour pouvoir continuer à cristalliser de multiples aspects de la pensée et de la créativité contemporaine, les langues de France doivent pouvoir bénéficier d'un statut qui garantisse leur usage et leur libre développement. C'est pourquoi je me suis engagé dans mon projet présidentiel à faire ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires (proposition n°56). La modification constitutionnelle que cette adhésion pourrait entrainer doit être à mes yeux l'occasion d'une vaste réflexion sur les langues et le plurilinguisme dans la société française (....) Elaborer une politique ambitieuse pour que les langues régionales aient plus de place dans l’enseignement, les média, la culture. Je ferai voter une loi qui renforcera les libertés locales en accordant plus d'autonomie aux communes, départements et régions et plus de responsabilités aux élus (54e proposition).

 

Ce dessin fut publié dans le n° 140 Desèmbre 1999, en p. 2 de Prouvènço aro.

Sera-t-il bientôt le reflet d'une vérité ?

 

L'année 2013 s'est écoulée... sans changement.

L'année 2014 s'est écoulée... avec pour changement, l'adoption du texte sur la charte.

 

Il n'y a plus qu'a espérer que la réflexion ne dépasse pas les 2 ans à venir, pour que la promesse de ratification soit enfin tenue et qu'elle n'a pas été faite uniquement pour rendre les "enfants joyeux"...

Cigalon – 6 janvier 2015

 

 

Rapelen-nous bèn que lou gouvèr, quinte que siegue, jamai aura l’idèio de douna quaucarèn que ié demandon pas.

Frédéric Mistral.
Santo Estello 1877 - Avignon

 

 

O O O

O O

O



Réagir


CAPTCHA