La COUPO : GRAAL et PLUS VALUE

Pour rappel, cette coupe en argent fut offerte aux Félibres provençaux le 30 juillet 1867 par des patriotes catalans en remerciement et reconnaissance pour l’hospitalité donnée au poète catalan Victor Balaguer i Cirera (1824-1901). Depuis, la Coupo, véritable Graal du Félibrige, symbolise pour les mainteneurs Provençaux l’amitié et le partage.

 

Mistral composa un poème qui, mis sur une ancienne musique d’un chant de noël, est désormais l’hymne félibréen, l’hymne du Midi : Cant de la Coupo, chant populairement appelé La Coupo Santo. Or cette coupe n'est pas sainte. C'est le premier vers du couplet : coupo santo, et versanto, qui a vulgarisé le titre de l'hymne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette superbe et délicate pièce d’orfèvrerie, réalisée par le sculpteur avignonnais Louis-Guillaume Fulconis (1818-1873), a vu son image ou les paroles et musique de l’hymne paraître rapidement sur les documents officiels du Félibrige (convocations à la Santo Estello) et même au-delà.

 

Exemples : vignettes, rares cartes postales, médailles, menus… et, plus récemment, sur des flammes postales.

                 

         

Une copie orna longtemps la montée de l’escalier d’honneur du Muséon Arlaten et Mistral la fit graver sous la coupole de son tombeau.

 

Le “gardien” de la Coupo est le Capoulié du Félibrige.

 

Au grand congrès annuel du Félibrige, lors du banquet, la Coupo est présentée. Selon la vieille tradition, des cigaliers boivent à la Coupo une gorgée de vin, cuvée des Félibres.

 

Quelques artisans opportunistes ont réalisé que le symbole de La Coupo pouvait aussi servir d’argument de plus-value.

 

C’est ainsi qu’un nougat Coupo Santo, fabriqué bien sûr à Montélimar, vit le jour. Pour sa promotion, l’établissement offrait à sa fidèle clientèle des porte-clés, agrémentés de la célèbre coupe.

Des cépages de Châteauneuf-du-Pape, il est élaboré le vin des Félibres, servi lors des banquets de Santo Estello et fort apprécié par les cigaliers.

Mais peut-être trouvera-t-on amusant d’apprendre qu’un vin, plus spécialement élaboré comme vin de messe, porte l’emblème félibréen. Il est dit que ce vin légèrement moelleux, possède une jolie couleur jaune paille et qu’il est vinifié naturellement à partir de deux cépages savoureux cueillis en légère surmaturité. A la dégustation de ce vin des Côtes du Rhône, on relève des notes d'agrumes, de pêche, de fraise des bois... Il est conseillé aussi à l’apéritif, en dessert ou, en accompagnement d’un foie gras.


Ici et encore, la Coupo porte tout son symbole mais, en respect de la loi, à consommer avec modération. 

 

o o o O o o o



Les réactions

Avatar André Pierre Fulconis

Je revois avec émotion dans votre beau texte l'image du tombeau de Mistral qui, en y plaçant la Coupo, a montré tout ce qu'elle représentait pour lui, et partant pour tous.
Pour plus d'informations sur son créateur et ses amis, on peut se reporter au site internet "www.fulconis.com" et au livre "Louis Guillaume Fulconis (1818-1873), statuaire (Provence, Algérie, Normandie, Paris)".
Cordialement à vous, et à tous,
André Pierre Fulconis

Le 10-03-2014 à 18:48:28

Réagir


CAPTCHA